Artciles taggés "Dreux"

L’hôpital de Dreux pourra bien emprunter 3 millions d’euros en 2017

Posté par le 13 Fév 2017 dans Sur le terrain

Ce lundi, la directrice générale de l’Agence Régionale de Santé, Mme Anne Bouygard, m’a confirmé que l’emprunt de 3 millions d’euros que l’hôpital avait prévu de contracter cette année pour investir et dont j’avais obtenu la garantie du gouvernement en décembre, serait bien autorisé.

Cet emprunt permettra notamment de réaliser une première phase de travaux de sécurité et d’acquérir du matériel biomédical, deux investissements très attendus par les médecins de l’hôpital.

Je salue l’engagement très énergique de la Directrice Générale de l’ARS en faveur l’hôpital de Dreux. Elle a parfaitement compris qu’en contrepartie des efforts de gestion extrêmement lourds demandés au personnel, il était nécessaire de donner des gages d’avenir à l’hôpital.

Lire la Suite

3 millions d’euros pour l’hôpital de Dreux

Posté par le 19 Déc 2016 dans Dans les médias

article-om-hopital

http://www.lechorepublicain.fr/dreux/economie/sante-medecine/2016/12/09/olivier-marleix-a-obtenu-des-garanties-de-financement-aupres-du-gouvernement_12202062.html

 

 

Lire la Suite

Retrouvez ma question au gouvernement sur l’abandon de l’éducation prioritaire dans les lycées

Posté par le 15 Nov 2016 dans A l'Assemblée nationale, En séance publique

Lors des questions au gouvernement, j’ai porté les inquiétudes des enseignants des lycées de Dreux face à l’abandon de l’éducation prioritaire …. Réponse au prochain quinquennat !

Lire la Suite

Pénurie médicale > question à la ministre de la santé

Posté par le 8 Déc 2015 dans A l'Assemblée nationale, En séance publique

Mardi 8 décembre, j’ai interrogé la ministre de la santé sur la nécessité d’utiliser les solutions offertes par le code de la santé publique pour palier localement les carences en médecins. J’attends désormais, comme la ministre me l’a promis, un entretien avec l’ARS pour revenir sur le sujet.

Lire la Suite

Déviation de Saint-Rémy-sur-Avre : ne vous trompez pas de député !

Posté par le 12 Juin 2012 dans Priorités 2012, Sur le terrain

Mme Boullais, candidate du PS et des Verts aux élections législatives a demandé l’annulation de la décision ministérielle de mise en concession autoroutière de la RN 154 et N12. Revenir sur cette décision revient à condamner Saint-Rémy et la Vallée d’Avre à attendre au moins 30 ans de plus la déviation.

Saint-Rémy-sur-AvreIl faut impérativement faire en sorte que la RN 154 et la RN12 ne soient plus synonymes de drames. Nombreux sont les élus qui, réveillés en pleine nuit, apprennent qu’un accident mortel vient d’avoir lieu sur leur commune. Les mots sont forts, mais je pense qu’il est véritablement criminel de retarder, encore, ce projet.

Mme Boullais, plus démagogique que jamais, nous vend une solution « tout gratuit » qui ne verra jamais le jour. Nous en avons la démonstration depuis au moins 30 ans.

Au contraire, la solution autoroutière, payante pour les gens venant de l’extérieur, est un choix responsable qui permettra de concrétiser la déviation.

Gisèle Boullais se moque de nous ! Pour bénéficier du soutien des Verts, elle n’hésite pas à sacrifier la sécurité des habitants de Saint-Rémy et de la Vallée d’Avre. Face à Madame Duflot, Ministre Verte de l’Aménagement du Territoire, il est impératif d’avoir un député combatif et déterminé.

Pour achever la RN154 du sud de l’Eure-et-Loir à Nonancourt, il faudrait mobiliser au moins 600 millions d’euros sur le budget de l’État, qui ne lui consacrait jusqu’ici, que 10 millions par an. Il faudrait donc encore attendre 60 ans ! Voire 75 ans, si l’on envoie comme message à l’État que les travaux peuvent attendre !

Si l’on ne réalisait, comme semble le vouloir la candidate socialiste, que le contournement de Dreux et la déviation de Saint-Rémy, il faudrait encore trouver 310 millions d’euros dans le budget de l’État. Soit, dans le meilleur des cas, 30 ans à attendre !

Mme Boullais souhaiterait-elle nous donner rendez-vous en 2042 ou 2072 pour l’inauguration ?

Ce n’est pas aujourd’hui, alors que les caisses de l’État sont vides, que celui-ci va financer un investissement qu’il n’a pas eu, jusque là, les moyens de réaliser !

Le choix de l’autoroute est la seule solution crédible et raisonnable, pour réaliser en moins de 7 ans les travaux et libérer la Vallée d’Avre et ses habitants de l’asphyxie routière qu’ils subissent quotidiennement !

Je me battrai avec force pour mettre fin au scandale de la RN12/RN154, en posant deux conditions essentielles :

  • Maintenir la gratuité pour les habitants d’Eure-et-Loir : ce qui a déjà été payé par le contribuable eurélien doit rester gratuit pour lui ;
  • Favoriser l’emploi local en exigeant un maximum d’échangeurs pour desservir les villes et villages et créer des zones d’activités qui attireront de nouvelles entreprises.
Lire la Suite