Compétition économique : la France en retard d’une guerre !

 

L’État français est-il incapable de protéger nos fleurons industriels ? Pourquoi et comment Alstom, Alcatel, Technip, Lafarge, STX (les chantiers navals) et bien d’autres entreprises stratégiques françaises ont-elles été rachetées, en si peu de temps, par des entreprises étrangères ? Comment nous réarmer dans la mondialisation et retrouver une ambition industrielle ?

J’étais mardi 20 février l’invité de France 24 pour tenter d’y répondre.

 

Contrôle des investissements étrangers en France : changer le droit, mais surtout changer la pratique !

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé vendredi 16 février le renforcement des prérogatives données au Ministre de l’économie pour protéger les actifs stratégiques français face aux investisseurs étrangers.

Je suis heureux que la commission d’enquête que je préside sur la défense de nos fleurons industriels ait décidé le gouvernement à se saisir du sujet. Mais tant qu’il n’y aura pas un minimum de transparence politique sur la gestion de ces dossiers, ce dispositif ne sera pas crédible. Tout le monde sait que les banques d’affaires ont table ouverte à Bercy, et que le ministre de l’économie n’a jamais bloqué un seul investissement. Au-delà des annonces, il faut surtout une volonté politique d’utiliser nos dispositifs juridiques de contrôle et de sanction, et y associer un minimum le Parlement.

 

Carte scolaire : ne sacrifions pas les enfants des écoles rurales

Les services de l’Éducation nationale envisagent de fermer 66 classes dans les écoles primaires du département à la rentrée 2018-2019. Habituellement, le nombre de fermetures est plutôt de l’ordre de 30 chaque année en Eure-et-Loir. Pourquoi une telle différence ?

Tout simplement pour permettre la mise en oeuvre de la réforme d’Emmanuel Macron sur le dédoublement des CP en REP et REP+, qui demandera justement la création de 36 postes dans notre département. Une mesure destinée exclusivement aux zones urbaines, dont les enfants des écoles rurales paieront le prix fort ! Je pense notamment aux projets de fermetures de classes maternelles ou élémentaires à La Framboisière, Maillebois, ou bien Boissy-lès-Perche.

 

 

Continuer la lecture de Carte scolaire : ne sacrifions pas les enfants des écoles rurales

Investissements étrangers : pour un contrôle efficace et transparent

L’annonce faite par Bruno Le Maire de renforcer le contrôle des investissements étrangers à la suite du déplacement en Chine du Président Macron révèle une prise de conscience de l’insuffisance et des fragilités de notre dispositif mais elle ne va pas assez loin.

1/ Sur le champ du décret Montebourg (décret qui s’inscrit dans une tradition législative plus large) : le gouvernement devrait s’interroger sur d’autres secteurs, comme la sécurité alimentaire  qui va être un enjeu croissant dans les années à venir.

2/ Sur le processus de décision lui-même, le Parlement devrait y être associé, pour plus de transparence, dans le respect du secret des affaires et de la défense nationale. Aujourd’hui, ces décisions sont prises dans le secret des cabinets et l’entre soi de Bercy. Il s’agit pourtant d’enjeux de sécurité nationale. Le Parlement devrait être tenu informé dès l’ouverture des négociations et pouvoir contrôler régulièrement l’usage qui est fait par les ministres de l’économie de leur prérogative. Cela éviterait les habituels effets d’annonces et des promesses non tenues.

3/ Sur les modalités de sanction : l’essentiel est de les appliquer et d’assurer un réel suivi, transparent lui aussi.

La commission d’enquête parlementaire sur les décisions de l’Etat en matière de politique industrielle fera des propositions précises sur le sujet.

Retrouvez l’agenda de la commission d’enquête :

http://www2.assemblee-nationale.fr/15/autres-commissions/commissions-d-enquete/commission-d-enquete-sur-les-decisions-de-l-etat-en-matiere-de-politique-industrielle-notamment-dans-les-cas-d-alstom-d-alcatel-et-de-stx/(block)/45770

 

 

 

 

Triomphe de Laurent Wauquiez en Eure-et-Loir

Avec 79,43 % des voix, contre 74,64 % au niveau national, Laurent Wauquiez a convaincu l’immense majorité des militants « Les Républicains » d’Eure-et-Loir. Un résultat d’autant plus significatif que la participation, dans notre département, a été supérieure à la moyenne des autres fédérations.

Les résultats en Eure-et-Loir :

Participation : 45,11 % (national : 42,46 %)
Laurent Wauquiez : 79,43 % (national : 74,64 %)
Florence Portelli : 12,77 %
(national : 16,11 %)
Maël de Calan : 7,80 %
(9,25 %) Continuer la lecture de Triomphe de Laurent Wauquiez en Eure-et-Loir

Désengagement d’Alstom de ses co-entreprises avec GE dans l’énergie, le Gouvernement doit se saisir du dossier !

Entendu ce matin par la commission d’enquête parlementaire sur les décisions de l’Etat en matière de politique industrielle, Henri Poupart Lafarge, PDG Alstom a annoncé la sortie d’Alstom des trois co-entreprises créées avec General Electric dans l’énergie.

Et ce, alors même que l’accord donné par l’Etat en 2014, sous le double sceau d’Arnaud Montebourg puis d’Emmanuel Macron avait conditionné le rachat d’Alstom Energie par General Electric à la création de ces trois co-entreprises détenues, au moins pour deux d’entre elles, de façon quasi paritaire.

Au final, et malgré les engagements publics, la branche Energie d’Alstom va devenir une entreprise 100 % étrangère et l’Etat ne contrôlera plus rien. C’est la fin d’une illusion entretenue par les pouvoirs publics depuis trois ans sur une alliance entre égaux qui n’a jamais existé.

On sait par ailleurs que Bouygues a l’intention de se désengager d’Alstom Transport, laissant le contrôle à Siemens.

Président de cette commission d’enquête, j’appelle le Gouvernement à se saisir d’urgence de ce dossier et lui demande d’organiser un tour de table avec les entreprises françaises de l’énergie.

Quelle est la politique industrielle de la France aujourd’hui ?

J’étais l’invité de Radio Classique ce matin pour présenter les enjeux de la commission d’enquête parlementaire que je préside sur la politique industrielle et la cession d’entreprises stratégiques comme Alstom, Alcatel ou STX Chantiers navals.

https://www.radioclassique.fr/magazine/videos/certains-jouent-aux-lego-avec-lindustrie-francaise-olivier-marleix-27112017/#.Whviu-n8sPA.twitter

Une commission d’enquête sur la cession de nos grands groupes industriels

J’ai été nommé président de la commission chargée d’enquêter sur les conditions des récentes cessions-fusions dans l’industrie française (Alstom, Alcatel, les chantiers de l’Atlantique…). Plus de détails dans l’article des Échos du jour.

Continuer la lecture de Une commission d’enquête sur la cession de nos grands groupes industriels