Votre député

 

 

Olivier Marleix, qui êtes-vous ?

J’ai 46 ans, avec mon épouse Aurore nous avons la joie d’avoir deux petites filles.

Qu’est ce qui vous motive dans le mandat de député ?

Ce qui me motive, c’est de rendre service aux gens ! Originaire du Cantal, un département isolé et un peu déshérité, j’ai été marqué dans mon enfance par le rôle du député, qui est parfois le seul lien avec les administrations, capable de faire avancer les dossiers et résoudre les problèmes.

Le Docteur Taugourdeau, avec sa disponibilité, m’a conforté dans ce sentiment profond que les élus sont, avec les travailleurs sociaux, le dernier recours pour certains de nos concitoyens.

Comment envisagez-vous le rôle du député ?

Un député n’est pas seulement le représentant local d’un parti politique. Même s’il porte des convictions, c’est avant tout l’avocat d’un territoire, qui se doit d’être le plus efficace et au service de tous ses habitants.

C’est ainsi que j’ai mené mon mandat de député de la 2ème circonscription d’Eure-et-Loir depuis 2012.  J’ai reçu plus de 3 000 personnes en rendez-vous et tenu des permanences toutes les semaines à Dreux et dans les cantons ruraux. J’ai aussi eu à cœur de me faire le relais à l’Assemblée nationale de toutes les causes justes dont m’ont saisi les acteurs de terrain.

C’est dans cet esprit que je veux continuer à être à votre service si vous m’accordez de nouveau votre confiance.

 

 

D’abord collaborateur du Docteur Taugourdeau au Conseil général d’Eure-et-Loir, il m’a demandé ensuite d’en diriger l’administration pendant 7 ans.

Avec le Docteur Martial Taugourdeau

Avec le Docteur Martial Taugourdeau

Attaché à notre territoire, fortement impliqué dans la vie locale et associative, je me suis présenté aux élections cantonales et municipales en 2008.

En tant que conseiller départemental du canton d’Anet de 2008 à 2014, je me suis engagé notamment pour la culture, le sport et la vie associative.

Maire d’Anet depuis 8 ans, j’ai contribué à redynamiser cette petite ville sans jamais augmenter les impôts et en la désendettant.

C’est cette énergie et ce sens du dévouement que je veux continuer à mettre à votre service.

 

 

 

Au-delà de mon implication locale, j’ai eu l’honneur de travailler avec Nicolas Sarkozy lorsqu’il était Président de la République à partir de 2007, auprès duquel j’étais conseiller en charge des collectivités locales.

Avec Hubert Hériot, maire de Brezolles

Avec Hubert Hériot, l’ancien maire de Brezolles

Puis à partir de 2011, avec Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur et de l’Immigration.

Ces fonctions m’ont permis d’avoir une solide expérience du fonctionnement de l’État pour être un député utile pendant cinq ans !