Question au gouvernement sur le classement du Perche eurélien en zone défavorisée

Posté par le 14 Fév 2017 dans A l'Assemblée nationale, En séance publique

Ce matin à l’Assemblée nationale, j’ai demandé au ministre de l’agriculture qu’un critère de continuité territoriale soit pris en compte dans le nouveau classement des zones défavorisées afin que l’ensemble du Perche bénéficie du dispositif.

« Ne pas reconnaitre le Perche d’Eure-et-Loir en zone défavorisée, c’est condamner l’élevage sur ce territoire, c’est décourager nos agriculteurs qui se battent pour maintenir cette tradition dans ce département très céréalier qu’est l’Eure-et-Loir »